falsification


falsification

falsification [ falsifikasjɔ̃ ] n. f.
• 1369; de falsifier
1Action d'altérer volontairement (une substance) en vue de tromper; son résultat. fraude. Falsification du lait, du vin par addition d'eau (mouillage).Falsification des monnaies métalliques par altération du titre ou du poids.
2Action de dénaturer, de donner une fausse apparence. Falsification d'un document, d'une pièce d'identité. maquillage. Fig. Falsification de l'histoire, de la vérité. travestissement.
3Action d'usurper le nom d'un auteur ou de l'imiter frauduleusement.

falsification nom féminin (latin médiéval falsificatio, -onis) Action de falsifier, d'altérer, de dénaturer volontairement quelque chose pour tromper ; état de la chose falsifiée : Falsification des vins, d'un registre comptable.falsification (synonymes) nom féminin (latin médiéval falsificatio, -onis) Action de falsifier, d'altérer, de dénaturer volontairement quelque chose pour tromper ;...
Synonymes :
- adultération
- altération
- dénaturation
falsification nom féminin (anglais falsification) Résultat positif d'une opération de falsifiabilité. (On préfère aujourd'hui le terme de réfutation.)

falsification
n. f. Action de falsifier; état d'une chose falsifiée.

⇒FALSIFICATION, subst. fém.
Action de falsifier; résultat de cette action.
A.— Altération frauduleuse (d'une substance quelconque). La falsification des denrées du bord est punie par la loi (LE CLÈRE 1960). Ce qu'il a trouvé, ce siècle, c'est la falsification des denrées, la sophistication des produits (HUYSMANS, Là-bas, t. 1, 1891, p. 191). La principale falsification du pain est son hydratation exagérée (MACAIGNE, Précis hyg., 1911, p. 251).
Falsification des monnaies. Altération de leur valeur en en modifiant le poids ou le titre (cf. Ac. 1878-1932).
P. anal. La falsification de cet acte est visible (Ac.). Il [Beaufort] apprécia les sources, indiqua les lacunes, les contradictions, les falsifications généalogiques (MICHELET, Hist. romaine, t. 1, 1831, p. III). Elle [Fausta] (...) se mit à relire la lettre avec l'attention d'un avocat qui soupçonne une falsification dans un acte (MÉRIMÉE, Âmes Purg., 1837, p. 346).
B.— Au fig. Action de donner une fausse apparence à, de dénaturer, de modifier. Falsification de la vérité, des nouvelles. Ah! La femme nue! — Qui l'a peinte superbe et réelle, sans arrangements prémédités, sans falsifications et de traits et de chairs? (HUYSMANS, Art mod. 1883, p. 262). Certains points de ses articles où paraissait manifestement un désir de falsification de ma pensée (GIDE, Journal, 1923, p. 772). Une falsification du réel, une peinture menteuse de l'homme est mauvaise absolument et ne profite qu'au démon de la niaiserie (MAURIAC, Journal, 1940, p. 263) :
Qu'est-ce donc qu'être sincère? (...) à peine la « volonté » s'en mêle, ce vouloir-être-sincère-avec-soi est un principe inévitable de falsification.
VALÉRY, Variété II, 1929, p. 108.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1369 (cité ap. GIRY, Établissements de Rouen, 367 ds R. Hist. litt. Fr. t. 12, p. 695). Empr. au lat. médiév. falsificatio (1205 ds LATHAM). Fréq. abs. littér. :59.

falsification [falsifikɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1369, falsificacion; de falsifier.
A
1 Action de falsifier, d'altérer volontairement (une substance) en vue de tromper. Adultération, altération, fardage. Résultat de cette action. Fraude. || Loi du 1er août 1905, sur la répression des fraudes dans la vente des marchandises et des falsifications des denrées alimentaires et des produits agricoles. || La falsification du lait, du vin par addition d'eau, par mouillage. || Falsification des substances médicamenteuses. || Falsification frauduleuse d'un produit ( Fraude).
1 La falsification des vins verts ou aigres se fait avec de la litharge, la litharge est une préparation de plomb.
Rousseau, Émile, III.
2 La falsification peut se produire : soit en changeant l'aspect du produit, par exemple, par la fraude connue sous le nom de coiffage du blé, où l'on place, à la partie supérieure du sac ou du récipient, une marchandise ayant plus de valeur que celles du fond (…) soit en introduisant dans les denrées des substances qui en amoindrissent la qualité, par exemple, par le mélange de deux qualités de blé, ou l'addition de farine à du chocolat, ou d'eau dans le lait (…) soit en extrayant quelques-uns des principes constitutifs de la substance, par exemple le gluten de la farine ou la crème du lait.
Nouveau répertoire Dalloz, art. Fraudes, 28.
Falsification des monnaies métalliques par altération du titre ou du poids.
3 Il (Philippe le Bel) avait ordonné plusieurs fois aux monnayeurs de tenir secrètes les falsifications. Plus tard, il fait entendre que ses monnaies ont été altérées par d'autres, et ordonne de détruire les fours où l'on avait fait de la fausse monnaie.
Michelet, Hist. de France, V, V, t. IV, p. 122.
2 Fig. Action de dénaturer, de donner une fausse apparence. || Falsification d'un document, d'un effet, d'un billet de banque, d'une pièce d'identité. || Falsification d'un texte, d'un passage, d'un discours.Fig. || Falsification de l'histoire, de la vérité, des comptes.REM. Dans la langue classique, le mot s'emploie aussi au sens de « changer en rendant faux », sans intention de tromper. Altération.
4 Je l'ai placé (le lieu) dans Séville, bien que Don Fernand n'en ait jamais été le maître; et j'ai été obligé à cette falsification, pour former quelque vraisemblance à la descente des Maures (…)
Corneille, Examen du Cid.
5 (…) dans les groupes politiques parlementaires toute parole subit une déperdition, une dépréciation propre, une falsification, une altération propre.
Ch. Péguy, la République…, p. 78.
3 Par ext. En matière artistique, Action d'usurper le nom d'un auteur ou de l'imiter frauduleusement. Fraude (délit de fraude en matière artistique), tromperie.
6 (…) le sentiment que nous éprouvons devant la falsification est plus complexe que le dédain (le buste dans lequel Bode crut reconnaître un Léonard de Vinci n'est pas un simple navet) : c'est le malaise.
Malraux, les Voix du silence, p. 370.
B Didact. (philos.). Anglic. Preuve de la fausseté de (une assertion, une hypothèse); s'oppose à vérification. Falsifiable.
C Par métonymie (rare). Ce qui est falsifié. || Ce n'est pas l'original, ce n'est qu'une falsification.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • falsification — fal·si·fi·ca·tion /ˌfȯl si fə kā shən/ n: an act or instance of falsifying Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996. falsification …   Law dictionary

  • falsification — falsification, falsificationism To falsify a knowledge claim is to provide evidence that it is false. Since the time of David Hume , empiricist philosophy of science has struggled with the problem of induction : namely, how is it possible to… …   Dictionary of sociology

  • Falsification — Fal si*fi*ca tion, n. [Cf. F. falsification.] 1. The act of falsifying, or making false; a counterfeiting; the giving to a thing an appearance of something which it is not. [1913 Webster] To counterfeit the living image of king in his person… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Falsification — may mean: *The act of disproving a proposition, hypothesis, or theory. (See, Validation, Mathematical proof, Falsifiability) *Forgery, the act of producing something that lacks authenticity with the intent to commit fraud or deception * Self… …   Wikipedia

  • falsification — 1560s, from L.L. falsificationem (nom. falsificatio), noun of action from pp. stem of falsificare (see FALSIFY (Cf. falsify)) …   Etymology dictionary

  • falsification — falsify fal‧si‧fy [ˈfɔːlsfaɪ ǁ ˈfɒːl ] verb falsified PTandPP [transitive] LAW ACCOUNTING to change figures, records etc so that they contain false information: • The financial director was charged with falsifying the company s …   Financial and business terms

  • falsification — (fal si fi ka sion ; en vers, de six syllabes) s. f. Action de falsifier ; résultat de cette action. •   La falsification des monnaies a toujours eu lieu dans tous les États et dans tous les temps, ROLLIN Hist. anc. Oeuv. t. x, p. 538, dans… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FALSIFICATION — n. f. Action de falsifier. La falsification des denrées alimentaires. La falsification des monnaies. La falsification de cet acte est visible …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • FALSIFICATION — s. f. Action par laquelle on falsifie, ou État de la chose falsifiée. Il est coupable de falsification. La falsification de cet acte est visible …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • falsification — falsifikatas statusas T sritis chemija apibrėžtis Netikras, suklastotas produktas. atitikmenys: angl. counterfeit; falsification rus. фальсификат …   Chemijos terminų aiškinamasis žodynas